W. BOOTH

BIO EXPRESS
WILLIAM BOOTH

1. GENERAL

10.4.1829 - 20.08.1912

 

Fondateur de l’Armée du Salut et premier Général. William Booth a vécu pour établir l’Armée du Salut dans 58 pays et colonies. Il a investi ses énergies pour visiter les troupes salutistes et tenu des réunions. Dans les dernières années de sa vie, William Booth fut reçu par les empereurs, rois et présidents.

 

Nationalité : GB

 

Auteur des livres suivants : In Darkest England and the Way out, Purity of heart (Letters to Salvation Army officers).

 

Paroles de deux chants : Salut infini ; C’est le feu.

 

Nom et prénom de l’épouse :  MUMFORD Catherine (17.01.1829 - 4.10.1890). Mariage: 1855.

Contribution particulière : Des dons pour l’enseignement et la prédication. Catherine devint une oratrice réputée et demandée.  

 

Texte de William Booth, à propos du pardon des offenses : « Le pardon est toujours une heureuse expérience, et s’il y a du bonheur à le recevoir pour les fautes commises, il doit y en avoir tout autant et peut-être davantage encore à l’accorder. Nous avons tous des occasions d’user de ce privilège. Car notre sensibilité nous expose à tant de froissements ou de heurts que nous considérons, à tort ou à raison, comme des injures. L’expérience nous enseigne que la plupart des offenses dont nous croyons être victimes n’existent que dans notre imagination. Presque chaque jour, il nous arrive de donner une interprétation erronée à ce qui a été dit ou fait autour de nous.  Ou encore, nous regardons à la loupe les torts qui nous sont faits : notre susceptibilité les grossit et voit une montagne où il n’y a qu’une taupinière. De petits manques d’égards prennent, dans un esprit morose, des allures de persécution.Il faudrait autant que possible pardonner séance tenante, votre bonheur en dépend. Que de temps et de forces gaspillés à poursuivre une querelle. Que d’âmes végètent dans la faiblesse et l’impuissance à cause du lâche amour-propre qui refuse de reconnaître ses torts ou de l’entêtement qui s’obstine à ne point pardonner ! Chassez de votre cœur tout désir de vengeance et toute rancune envers ceux qui vous ont offensés. Guettez les occasions de leur témoigner de la bonté afin de leur rendre le bien pour le mal. Ne ruminez pas vos griefs en vous-même et n’en parlez pas plus qu’il est nécessaire, mais remettez l’affaire aux soins de Celui qui juge justement. »                                    

Extrait du journal « Le Cri de Guerre »  (hebdomadaire salutiste, n° 3 / 16 janvier 1954)

 

Musée et archives

de l'Armée du Salut

Laupenstrasse 5

(Accès dans la cour)

3001 Berne

Tél. 031 388 05 79

Accès

Voici les détails.

Heures d'ouverture

Ma - Ve : 09.00 - 17.00

Agenda

EXPOSITION TEMPORAIRE

L’Armée du Salut en prison

1er mars – 16 février 2018

 

FERMÉ

Le musée reste fermé du

22.07.2017 au 07.08.2017 et du

23.12.2017 au 15.01.2018

 

EVÉNEMENTS

06.10 | 19h Film «Thorberg» Avec son réalisateur, Dieter Fahrer

14.12 | 18h30 Noël en prison*

Comment les prisonniers vivent-ils les fêtes? Soirée émotion avec Marlise Pfander

16.2.2018 | 16h Finissage*

*= shop ouvert

Une foi en action

"Toutes les grandes choses accomplies par les hommes sont, d'abord, des idéaux. Ils conçoivent quelque chose en imagination, ils voient ce qui devrait être fait, comment on pourrait y parvenir, ils brûlent de le voir fait, et se vouent totalement à ce projet.

Ils disent : Ce sera fait, et je e ferai si c'est possible".

William Booth, Fondateur de l'Armée du Salut

(Extrait d'un article "Mission, mouvement ou machine ?",

L'Officier 4 /1996)

DE | FR